Les frères Duplantier quittent le gouvernement

Les frères Duplantier, ministres de la Transition écologique et solidaire, des Baleines et des Tournées avec Machine Head en ont fait l’annonce mardi 28 août sur France Inter. Ils indiquent n’avoir prévenu ni Emmanuel Macron, ni Édouard Philippe, ni Tonton Zégut.

Les frères Duplantier ont annoncé mardi 28 août, sur France Inter, qu’ils démissionnaient de leur poste de ministres de la Transition écologique et solidaire, des Baleines et des Tournées avec Machine Head. “Nous prenons la décision de quitter le gouvernement”, a déclaré Joseph Duplantier.

“Est-ce que nous avons commencé à réduire l’utilisation de pesticides ? La réponse est non. Est-ce que nous avons commencé à enrayer l’érosion de la biodiversité ? La réponse est non. Est-ce que Tagada Jones continue de donner des concerts en toute impunité ? La réponse est oui”, a déploré pour sa part Mario Duplantier avant de fixer Léa Salamé droit dans les yeux pendant de longues minutes jusqu’à ce qu’elle s’inscrive à l’AMAP la plus proche de chez elle.

“Nous ne voulons plus mentir”

“Nous allons prendre, pour la première fois, la décision la plus difficile de notre vie”, a poursuivi Mario Duplantier. “Nous ne voulons plus nous mentir. Nous ne voulons pas donner l’illusion que notre présence au gouvernement signifie qu’on est à la hauteur sur ces enjeux-là. Et donc nous prenons la décision de quitter le gouvernement.”

Le guitariste-chanteur et le batteur de Gojira affirment qu’ils n’avaient prévenu ni Emmanuel Macron ni Édouard Philippe de leur décision. “Ce n’est pas forcément très protocolaire mais que voulez-vous : nous sommes des enfants sauvages...”, ont-il admis. Ils précisent avoir pris leur décision lundi 27 août au soir, “elle a été mûrie cet été”. Ils indiquent n’avoir prévenu personne, “y compris James Hetfield”.

“Si nous avions prévenu Children Of Boddom et Lamb Of God de notre démission, ils nous auraient peut-être dissuadé”

“Qui serait à la hauteur tout seul, où sont nos troupes, qui ai-je derrière moi ?”, s’est interrogé Joseph Duplantier, tout en indiquant sa “profonde admiration pour Napalm Death et pour Cattle Decapitation.”

“Peut-être pas” les épaulettes cloutées

Les frères Duplantier ont reconnu que leur présence au gouvernement avait été une souffrance ces derniers mois. “Sauf à basculer, ce que peut-être nous allions devenir, cyniques [Cynic ?, ndlr]. Et finir avec une sorte d’indifférence sur les échecs de nos derniers albums à égaler le génie des trois premiers. Nous nous sommes surpris, parfois, par lassitude, à baisser les bras, à prétendre que les bandes pour l’EP avec Sea Shepherd avaient été égarées, à baisser notre seuil d’exigence”, a poursuivi Mario Duplantier. “Et là, nous nous sommes dit ‘c’est le moment d’arrêter”, reconnaissant qu’ils n’avaient “peut-être pas” les épaulettes cloutées pour être ministres.

Les frères Duplantier avaient participé lundi 27 août à une réunion à l’Élysée avec des représentants du lobby du blast-beat, à l’issue de laquelle Emmanuel Macron a accepté de diviser par deux le prix du Hellfest, et a dessiné les contours d’une vaste réforme du statut de Behemoth, suscitant l’inquiétude des défenseurs de l’environnement et du death metal.

Heureux propriétaire d’une veste à patches irréversible. Retrouvez sa bio

Please follow and like us: