Crise du carburant : “Fuel” de Metallica devient l’hymne officiel des “gilets jaunes”

L’appel aux rassemblements contre la hausse des prix à la pompe s’organisera au son de la chanson “Fuel” de Metallica le 17 novembre.

Ils en ont “jusque-là”. Qui ça ? Les “gilets jaunes”, pardi ! Le mouvement de protestation contre la hausse du prix des carburants grossit à vue d’œil : d’abord démarré par des pétitions en ligne, puis relayé par des vidéos virales, les mécontents comptent désormais sur la désobéissance civile pour infléchir le gouvernement, le défier, voire l’immobiliser d’une clé de bras et lui faire un shampoing devant tout le monde. C’est le 17 novembre qu’ils se sont donnés rendez-vous pour bloquer toute circulation sur les routes et dans tous les Zéniths de France, et ils espèrent déjà une vaste mobilisation.

Si l’engöuement suscité par cette journée d’action est encore incertain, si les revendications des manifestants sont confuses, si la plupart d’entre eux ne sait même pas siffler le solo de “Nothing Else Matters” convenablement, ils ont déjà remporté une victoire. Et de taille : “On a beaucoup hésité, mais nous sommes finalement parvenus à un consensus sur un hymne officiel, confie Dodo Mède-Jink, président de l’association les Hardostomobilistes et trésorier du comité de réhabilitation de Bob Rock. Il s’agit de “Fuel” de Metallica.”

“S’il y a eu beaucoup de propositions ? Oh oui… Certains ont proposé “Benzin” de Rammstein, “Highway Star” de Deep Purple, “Panama” de Van Halen, “Gasolina” de Daddy Yankee… mais aucune d’entre elle ne synthétisait le cœur de notre mouvement avec autant de perfection que “Fuel”.”

C’est donc “Fuel” de Metallica qui a été choisi par le collectif. “Le 17 novembre, nous serons des centaines de milliers à scander “GIMME FUEL, GIMME FIRE, GIMME THAT WHICH I DESIRE” dans les rues de France en faisant des burns avec nos Honda Civic et nos dragsters.” Afin de se protéger contre les dommages occasionnés par une écoute prolongée du morceau, le gouvernement a déjà fait savoir qu’il équiperait les forces de l’ordre de casques audio diffusant Peace Sells… But Who’s Buying de Megadeth en intégralité.

“On est face à un mouvement de grogne populaire sans précédent, ils ne reculeront devant rien, prévient, grave, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur. On n’est pas à l’abri qu’ils entonnent d’autres morceaux de Load ou Reload comme “King Nothing” ou “Mama Said”… Là, on n’aura pas d’autre choix que de faire charger les CRS…”

Dave Mustaine s’en mêle !

“Cette hausse du carburant est un complot ourdi par le gouvernement français à la solde des Illuminatis, des Aliens, des Démocrates et des Juifs-Mexicains, mais fuck it ! Je suis bien trop heureux de la foutre au cul de James et Lars !”, a déclaré Dave Mustaine dans Autoplus. Prêt à donner de sa personne, le musicien a promis de distribuer lui-même des casques audio et des paires de Nike montantes blanches aux gardiens de la paix qui détruiront un exemplaire de Symphony & Metallica sous ses yeux.

Après les “bonnets rouges” qui ont fait chuter l’Ecotaxe en 2013, les “treillis cloutés” qui ont obligé Emmanuel Macron à se déplacer uniquement en char Leclerc lors de ses visites officielles, les “t-shirts noirs sans manche avec un logo Dismember dessus” qui ont contraint Gérald Darmanin à chanter “Hell Bent For Leather” sur le toit de l’Elysée Montmartre en s’accompagnant à l’accordéon, nu et seulement vêtu d’un bulletin de vote LREM en guise de cache-sexe, le mouvement des “gilets jaunes” infligera-t-il une nouvelle humiliation à l’exécutif ?

Heureux propriétaire d’une veste à patches irréversible. Retrouvez sa bio

Please follow and like us: